Back to the bouclette

Back to the bouclettes… #1… L’histoire de mes cheveux

Aloha !

Je sais, moi qui voulais être régulière, j’ai énormément de mal à me mettre sur mon PC après une journée de boulot (sur ordinateur également) et le week-end en ce moment est réservé à la couture…

Tu peux me flageller si tu veux !

Cela étant dit, je reviens quand même avec un article cheveux !Back to the bouclette
Bah oui, je te l’ai dit ( juste là) que le mois d’octobre était un mois que je dédiais à me cheveux cette année.
Et quoi de mieux pour commencer à te parler de mes cheveux tout fous que de commencer pas le pourquoi du comment.

Comme je te l’ai dit dans mon post ( 50 choses sur moi) je suis métisse. Ma maman est Martiniquaise et mon papa Breton (on passe le chapitre du caractère hein?!)
De ce joyeux petit mélange ( qui est un peu plus complexe que cela), j’ai pu hériter de cheveux tout frisés. Pas crépus, pas joliment bouclés comme Jennifer Lopez mais bel et bien frisés !

Je dis frisés mais techniquement je suis entre le bouclés et le frisé. Mes boucles sont relativement bien dessinées et très resserrées.

L’histoire de mes cheveux

Mes cheveux ont une histoire bien a eux, je crois. Et elle serait très ( trop?) longue à raconter dans le détail mais cela se résume en quelques points assez rapides.

Maman, je déteste mes cheveux !

cheveux bouclés frisés

Aussi loin que je m’en souvienne, je ne me suis jamais identifiée aux artistes ( acteurs, chanteurs et autres) caribéens ou blacks. Quand j’étais petite, j’étais fan absolue des Spice Girls et plutôt que de préféré Mel B, ma préférée parmi les 5 était Geri. Rousse, le cheveux lisses et la peau blanche je voulais être comme elle. Sauf que mes cheveux me donnaient plus l’impression de ressembler à Donna Summer qu’à qui que ce soit d’autre.
Mes cheveux étaient volumineux au possible, je ne pouvais pas me coiffer seule tant ils étaient difficiles à démêler !
En plus, à l’époque à part une ou deux célébrités, il y en avait très peu de couleur et de plus les soins capillaires dont on voyait sans cesse les publicités n’étaient pas du tout destinés à ma catégorie de cheveux.
Ma grande sœur se défrisait les cheveux et les avait lisses la plus part du temps.
Ma sœur et moi avons 8 ans (presque 9 ) de différence et mine de rien bah elle était mon modèle !
Est venu le temps de Britney et compagnie ensuite. Et là encore je rêvais de cheveux lisses et soyeux !

Le défrisagecoloration-végétale

Un jour, alors que je n’en pouvais plus et que je voulais (enfin) me coiffer seule, j’ai demandé à ma mère de me lisser les cheveux. Pas seulement un brushing mais un vrai lissage !
Et c’est comme ça qu’à commencer une bonne quinzaine d’années d’assouplissement de la fibre capillaire… Soit un défrisage léger destiné aux enfants.
Il faut que je te dise que j’allais principalement dans les salons de coiffure destinés aux cheveux afros. Les salons « classiques » n’étant pas du tout adapté à ma texture de cheveux. Mais dans les salons afros, les produits utilisés étaient bien trop forts et puissants pour mes cheveux.

Mes cheveux ont pris le meilleur et le pire des deux mondes !

Je devais avoir 12 ou 13 ans la première fois et ça a été la révélation. Mes cheveux n’étaient pas méga méga lisses mais au moins j’avais les cheveux plus simples à coiffé et le brushing se faisait hyper facilement. Mais surtout j’avais perdu ce volume monstre qui me faisait complexer !
En soit je ne faisait pas énormément de défrisage, un ou deux dans l’année. Le reste du temps, je composais avec mes cheveux, j’essayais d’apprendre à les discipliner mais la tache n’était pas toujours chose aisée.

Après le défrisage, une nouvelle addiction est arrivée dans ma vie…

Le lisseur

Plus efficace qu’un brushing chez le coiffeur, le lisseur est devenu mon meilleur ami tout comme le pire ennemie de mes cheveux.
Impossible pour moi de ne pas l’utiliser en complément de mon sèche cheveux et pire! Si je n’avais pas le temps pour un brushing, je m’armais d’un peigne et de mon lisseur et tentais d’avoir le résultat le plus lisse possible sans avoir préparé mes cheveux avant !
Honte à moi, je le sais !

Je peux le dire, j’ai fait subir à mes cheveux les pires traitements possibles :

  • Les défrisages ( légers ou pas, les dégâts dans les deux cas sont là)
  • Les colorations en veux tu en vois en là ( rose, bleu, rouge, blond, roux et j’en passe)
  • Les lissages quasi quotidien ( le cheveux lisses toujours plus lisses)
  • Les soins loin d’être adaptés ( merci les publicités)
Ce post est mon mea culpa

Mes cheveux ont souffert et je te l’avoue souffrent encore mais depuis quelques temps, j’ai fais le choix de les épargner un petit peu !

J’ai fait des études pour pouvoir travailler dans les laboratoires de créations de parfum et de cosmétiques il y a maintenant 10 ans et lors de mes cours, je me suis rendu compte ( de manière très graduelle) que je n’avais strictement rien compris à ce que mes cheveux attendaient de moi.
J’avais pour habitude de les nourrir encore et encore sans faire vraiment attention à ce que j’utilisais.

Les années ont passé, et je suis passé doucement aux produits plus sains, d’origine naturelle.
Toujours petit à petit, j’ai commencé à comprendre que j’avais fait énormément d’erreur et que j’en fais toujours d’ailleurs.

Mais comme je le répète à mon fils :

Aucune erreur n’est irréparable

Il faut juste, comprendre, apprendre et rechercher des solutions.

Tu l’auras compris, ce mois d’octobre 2017 est pour moi, un mois d’apprentissage et de recherche de solutions.

Nous sommes mi octobre au moment où j’écris ces lignes et je peux déjà te donner quelques idées de ce que j’ai appris ( sur ces dernières années et sur cette première moitié de mois)

  • Les agents moussants sont beaucoup trop agressifs ! Et ce quelques soit la nature de tes cheveux.

Depuis quelques années, on voit une grosse partie des youtubeuses beauté faire la peau au sodium laureth sulfate qui est l’agent moussant le plus utilisé dans la cosmétique.
Il faut savoir que c’est un tensio-actif qui permet de retirer tout le gras qu’il peux y avoir sur notre peau ou nos cheveux. Dis toi que c’est ce qu’il y a dans ton liquide vaisselle…
Avec un peu de recul, je pense pouvoir dire que tu ne te vois pas te laver la tête avec du MIR PAIC ultra… Non ?
Ce tensio-actif est utilisé car il ne coûte pas cher et qu’il est efficace. En France, on estime qu’un produit lavant fonctionne bien quand il y a beaucoup de mousse. Ce qui n’est pas vrai en soit. Demande aux japonais, il te le diront !

  • Le gras, le sébum ne sont pas des ennemies tant qu’ils ne sont pas là en trop grosse quantité !

Bon alors, c’est une nana aux cheveux bouclés/frisés hyper secs qui te le dit. J’avoue y a plus crédible mais je t’assure que c’est vrai.
Que ce soit pour la peau ou les cheveux ( puisque là on parle de tignasse), il faut savoir que les corps gras nourrissent tes cheveux et que le sébum les protège des agressions extérieurs. Il suffit de garder un minimum de contrôle dessus… Histoire de ne pas finir en mode friteuse !

  • Les silicones sont à bannir ! Mais ça, tu n’avais pas besoin de moi pour le savoir, je pense.

Le silicone forme une gaine autour du cheveux le rendant beau, lissant la fibre capillaire et tout et tout.
Le problème est que l’on ne connaît plus la nature véritable de son cheveux et surtout que ça les étouffe.
Enveloppe ta peau d’une gaine imperméable et regarde ce qu’il se passe ( non je blague ne vas pas le faire hein mais tu comprends le truc)… Tu te dis bonjour les dégâts !

  • Le cheveux est un « poil » mort.

Il faut savoir que toute ta longueur de cheveux est de la kératine morte. Les nourrir, les hydrater ne vas pas révolutionner ta tête mais va surtout aider à garder un bel aspect. Par contre si tes cheveux sont abîmés, genre vraiment, la seule solution sera la coupe.

Un cheveux cassé, dédoublé, fourchu n’est pas réparable !

Désolé !

Pour avoir de beaux cheveux ( d’après mes recherches) il faut, principalement, « travailler » sur le cuir chevelu et sur l’intérieur car les cheveux poussent par le haut ( le crane) et pas par les pointes !

Bon, ce qui devait être un post rapide s’est transformé en roman ( Damn ! Je fais des efforts pourtant).

Concernant mon mois spécial cheveux, je te promets encore, au moins, 3 articles. Que je vais tenter d’écrire assez rapidement ! Et dans ces 3 bébés, je compte te proposer un après shampoing fait maison et personnalisable, c’est pas cool ça ?

Mais en attendant, je vais retourner à ma couture ( j’ai un pantalon à finir mine de rien) et je te dis à très vite !

Prends soin de toi et de ta tignasse,

Amicalement

Jologo dechosesetdautres.fr

2 comments
  1. J’ai également defrise mes cheveux par desespoir et j’imagine la galère que ça a dû être avec les salons de coiffure ! En tout cas merci pour ces conseils ! J’ai hâte d’avoir la recette de l’après-shampoing 😊

    1. J’essaye de la mettre en ligne assez vite 😄😄😄

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *